Mars 2020, 71 (2) – Special issue dedicated to David Schmeidler

La Revue économique rend hommage à David Schmeidler à l’occasion de ses 80 ans. Ce numéro spécial, qui lui est entièrement consacré, montre dans une perspective historique l’efficacité, tant théorique qu’appliquée, des concepts et modèles qu’il a introduits en microéconomie depuis les années 1970 (le nucleolus, le modèle multiple prior, celui d’utilité espérée avec probabilités non additives et la case-based decision theory). Leur fécondité d’un point de vue instrumental est illustrée à travers la présentation de certains de leurs prolongements théoriques récents.

Consultation sur Cairn

Au sommaire : 

Continuer la lecture

Janvier 2020, 71 (1) – Varia

Des analyses empiriques portant sur les déterminants de la mobilisation des Gilets jaunes et sur l’efficacité d’un programme de diagnostic et de traitement de la pneumonie à Madagascar ouvrent ce numéro. Les suivantes se penchent respectivement sur la discrimination dans l’accès à l’emploi, les déterminants des dynamiques territoriales, et les effets macroéconomiques et financiers des politiques monétaires non conventionnelles dans la zone euro. Elles sont suivies d’une estimation de la production bancaire à partir d’une nouvelle méthode de calcul de la valeur ajoutée bancaire ajustée du risque de crédit, et d’une étude de la relation entre des moments de la journée associés à des repas et des préférences intertemporelles. La dernière contribution présente la construction de séries de stock de capital humain pour la Chine.
Image : Olivier Ortelpa. CC BY 2.0

Consultation sur Cairn

Sommaire et résumés :

Novembre 2019, 70 (6) – Panorama des enseignements récents de l’économie comportementale

Homme d'affaires qui court avec une valise

Deux dossiers :
.Émotions et éthique : l’apport de l’économie comportementale, Prix de la Revue économique 2018

.Développements récents de l’économie comportementale et expérimentale, 9e conférence internationale de l’Association française d’économie expérimentale (Nice, 2018)

Le Prix de la Revue économique 2018 couronne une économiste française, Marie Claire Villeval, directrice de recherche au CNRS, l’une des figures mondiales de la recherche en économie comportementale. Ses travaux, à la confluence de l’économie et des sciences du comportement, recourent aux expériences de laboratoire pour comprendre les décisions économiques.
Les deux dossiers réunis dans ce numéro offrent un large aperçu de cette approche. Dirigé par Nicolas Jacquemet et Marie Claire Villeval, le premier, « Émotions et éthique : l’apport de l’économie comportementale », rassemble les contributions présentées lors de la remise du prix. Le second, « Développements récents de l’économie expérimentale et comportementale », dirigé par Giuseppe Attanasi, Agnès Festré et Nicolas Jacquemet, présente les actes de la conférence annuelle 2018 de l’Association française d’économie expérimentale.
Image : geralt

Consultation sur Cairn

Au sommaire : 

Continuer la lecture

Septembre 2019, 70 (5) – Avancées de la recherche en microéconomie appliquée à l’occasion des XXXVes JMA (Bordeaux 2018)

Issu des XXXVes Journées de microéconomie appliquée (2018), ce numéro spécial couvre plusieurs champs disciplinaires : l’économie de la science, avec une analyse complète des étapes du financement de la recherche académique ; l’économie de l’environnement, avec une mesure des externalités environnementales spatialisées et une application de la méthode des expériences de choix aux micropolluants dans les eaux usées ; l’économie du travail, avec une analyse des canaux de recrutement, du présentéisme et de la formation professionnelle des salariés ; l’économie de l’éducation, sur le lien entre mobilité sociale et inégalités ; l’économie du développement, sur la monnaie mobile, et enfin l’économie industrielle, sur la cybersécurité.
Image : geralt

Consultation sur Cairn

Au sommaire : 

Continuer la lecture

Juillet 2019, 70 (4) – Varia

Le premier article de ce numéro varia présente la modélisation d’un tarif progressif pour l’eau potable, puis évalue la réaction des consommateurs à ce tarif à partir d’une expérience naturelle qui s’est déroulée à Dunkerque en 2012. Deux études empiriques sont ensuite consacrées aux effets de ratios, d’une part de fonds propres réglementaires sur la profitabilité et l’efficience de banques islamiques et conventionnelles, d’autre part de réformes du système de soutien aux bas revenus ciblées sur les jeunes en France. Deux articles portant sur le « jugement majoritaire », mode de scrutin qui permet de surmonter les limites des méthodes de vote actuelles et qui a déjà fait l’objet de plusieurs utilisations, concluent ce numéro.
Image : rawpixel.com. CC0

Consultation sur Cairn

Au sommaire : 

Continuer la lecture

Mai 2019, 70 (3) – La structuration de l’espace économique : quels apports d’une approche pluridisciplinaire ?

Dans ce numéro, l’économie spatiale s’enrichit du regard d’autres disciplines pour aborder la question de l’accès à des données individuelles à des échelles d’espace fines et celle de l’exploitation de données massives. Une première contribution rapproche les concepts de concentration géographique des activités et de spécialisation des territoires des notions de biodiversité et de valence des espèces retenues en écologie. Une deuxième présente la manière dont les outils de la physique statistique permettent de mieux appréhender le système urbain, et propose une réflexion sur l’extraction de l’information en présence d’un volume massif de données. Dans un troisième article, économistes et géographes s’intéressent au lien entre densité et coûts des infrastructures et services publics et montrent que les définitions de la forme urbaine et de la densité ne sont pas neutres. Une dernière contribution sur les variables de mesure du changement climatique appréhende son effet sur les revenus agricoles dans les régions européennes.
En varia, un hommage à Michel Balinski revient sur son apport significatif aux questions du vote et du choix social. Puis deux articles qui s’appuient sur des modélisations théoriques étudient l’effet des chocs de demande, comme les aides publiques, sur la structure de marché ainsi que les effets redistributifs intergénérationnels d’une taxe sur le carbone.
Image : Auteur : Chabe01. CCShareAlike

Consultation du numéro sur Cairn

Au sommaire

Continuer la lecture

Mars 2019, 70 (2) – Varia

Au sommaire de ce varia, trois modélisations théoriques s’intéressent respectivement aux aides d’exploitation versées aux compagnies à bas coûts par le gestionnaire d’une infrastructure aéroportuaire, à la façon dont une entreprise résout une difficulté financière ex post et à l’impact de l’opacité des banques sur l’efficacité de la discipline de marché. Les deux analyses empiriques qui suivent se penchent, l’une sur l’impact de la propriété des banques jordaniennes sur leur performance, l’autre sur les effets du chômage de longue durée sur la sociabilité des travailleurs d’origine étrangère hors des groupes dont ils sont issus. Un dernier article porte sur la comptabilité de la croissance économique en France.
Image : CC0

Consultation sur Cairn

Au sommaire : 

Continuer la lecture

Janvier 2019, 70 (1) – Varia

Ce Varia analyse successivement le profil type des élus qui avaient recours sur une période récente à des emplois familiaux à l’Assemblée nationale et au Sénat, l’impact des technologies de l’information et de la communication – comme l’utilisation d’un home studio – sur le revenu des musiciens, les déterminants politiques des transferts de l’État vers les communes ou la mise en évidence d’une redistribution en faveur de bastions électoraux, ainsi que l’attitude des agriculteurs vis-à-vis des mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité et les transferts de TVA aux communes marocaines. Un dernier article examine la diversité des formes de mise en économie de la nature.
Image : CC0

Consultation sur Cairn

Au sommaire : 

Continuer la lecture

Septembre 2018, 69 (5) – Avancées de la recherche en microéconomie appliquée à l’occasion des XXXIVes JMA (Le Mans 2017)

Issu des XXXIVes Journées de microéconomie appliquée (2017), ce numéro spécial aborde successivement les mécanismes d’allocation des étudiants à des établissements d’enseignement supérieur et la question du choix de politique optimale, dans différents environnements et sous différentes structures de marché. Il étudie ensuite empiriquement, pour les discriminer, des modèles concurrents de choix en situation de risque, avant de considérer trois contributions empiriques qui mobilisent des outils microéconométriques afin de répondre à d’importants enjeux sociétaux.

Image : CC0

Consultation sur Cairn

Au sommaire:

Continuer la lecture

Juillet 2018, 69 (4) – Varia

remplissement d'un verre de bière avec bouteilleTrois modélisations théoriques s’intéressent aux effets respectifs de la protection légale des données personnelles sur la concurrence, d’une variation du taux d’intérêt du marché monétaire sur le taux d’intérêt des crédits pratiqué par les banques et de l’excès de consommation d’alcool sur les profits de l’industrie alcoolière. Ce numéro contient également une analyse empirique de l’impact de la supervision prudentielle sur le crédit dans vingt-sept pays européens, un article traitant des conséquences du Bank Act de 1844 sur le marché de la liquidité et sur les relations de la Banque d’Angleterre avec la finance, et une étude portant à la fois sur les analogies conceptuelles relevées dans les analyses théoriques autrichiennes et marginalistes et sur le rejet par Menger d’un certain type de mathématiques.

Image : CC0. rawpixel

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Continuer la lecture

Mai 2018, 69 (3) – Risque et économie. 3es journées internationales du risque 2016

funambuleSous la direction de

Lydie Ancelot, Liliane Bonnal, Marc-Hubert Depret, Cornel Oros et Bertrand Villeneuve

La question de l’accès aux soins et celle des inégalités sociales de santé en France font l’objet des deux premiers articles de ce numéro consacré aux effets économiques du risque. Trois aspects du risque financier sont ensuite abordés : la mesure du risque systémique global et la détection des SIFI (systemically important financial institutions) ; les effets de la diversification financière des banques sur les risques systémique et de faillite ; la pertinence empirique du choix de portefeuille fondé sur le désinvestissement graduel en actifs risqués selon l’âge des épargnants ou la distance qui les sépare de la retraite.

Image : mohamed_hassan. CC0                                     Continuer la lecture

Mars 2018, 69 (2) – Varia

photo de chute d'eau d'un barrageDeux modélisations théoriques ouvrent ce numéro, portant l’une sur les effets de l’entrée d’un grand pays émergent sur le marché mondial d’un bien, l’autre sur l’impact des aides d’État à la restructuration sur l’investissement des bénéficiaires et des concurrents. L’arbitrage entre un rabais sur la facture d’électricité et l’amélioration environnementale à l’occasion du renouvellement des concessions hydroélectriques françaises, la mise en oeuvre de la méthode des choix multi-attributs pour l’évaluation d’un projet d’école de musique, l’effet des décisions d’investissement en efficacité énergétique dans le secteur résidentiel français, l’élaboration d’une échelle d’équivalence tenant compte des nouvelles configurations familiales pour mieux mesurer la pauvreté : tels sont les thèmes des quatre analyses empiriques qui suivent.
Image : Sylvainbrousseau. CC Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 (non transposée)

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Continuer la lecture

Janvier 2018, 69 (1) – Varia

photo vieil atelier Le premier article de ce Varia examine le cas de firmes qui pratiquent de la collusion sur un marché, sont verticalement intégrées et font face à des entrants qui dépendent d’elles pour leurs approvisionnements. Un autre article considère, dans une économie ouverte, deux secteurs – un ancien et un nouveau – et deux firmes – l’une multinationale et l’autre domestique – pour s’interroger sur l’intérêt d’investir dans les deux secteurs. Suivent une histoire des débats autour du salaire minimum aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni, ainsi que la présentation d’une méthode alternative pour évaluer l’utilité des indications prospectives des banques centrales. Deux articles, l’un sur la critique par Rousseau de l’économie politique, l’autre sur le concept de technostructure forgé par John K. Galbraith dans Le nouvel État industriel, concluent le numéro.

Image : CC0 

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Continuer la lecture

Novembre 2017, 68 (6) – Varia

robinet et verre d'eauTrois analyses empiriques sont présentées, concernant respectivement les liens entre l’exercice d’une activité rémunérée et la réussite aux examens dans le supérieur, l’impact de la relation entre une firme et un analyste financier sur la précision des prévisions produites, les déterminants des choix individuels d’alimentation en eau potable en France. Le numéro comprend également une évaluation des réformes du système électoral à partir du cas du changement du mode d’élection des conseillers départementaux français, ainsi qu’une étude sur ce que le vote par approbation révèle des préférences des électeurs, à partir de données expérimentales recueillies lors du premier tour des élections présidentielles de 2012. Un dernier texte s’intéresse à l’oeuvre de Moishe Postone.
Image : Arcaion. CC0 

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Continuer la lecture

Septembre 2017, Hors-série – Aspects de la crise

logo crise, courbe en baisse

Sous la direction de

Pierre Morin

La crise financière entamée en 2007 a mis fin à la « Grande Modération », séquence macroéconomique de deux décennies durant laquelle l’activité et l’inflation ont évolué de façon relativement régulière. Il y a dix ans, la « Grande Récession » débutait, ouvrant une période marquée par des politiques économiques actives, une croissance peu élevée dans les pays de l’OCDE et de fortes divergences économiques.
Face à la persistance de la faible croissance, plusieurs hypothèses se font concurrence : sommes-nous dans une situation de stagnation séculaire, avec des taux d’intérêt réels d’équilibre faibles ou négatifs qui butent sur le plancher des taux nominaux ? La crise estelle due à des gains de productivité durablement bas ? À une sous-estimation des futurs gains de productivité ? À la croissance des inégalités ?
Sans converger vers un diagnostic commun, les articles de ce numéro se déploient selon deux axes : « Politique monétaire et stabilité financière, risque de système » d’une part, « L’Europe, avec ses hétérogénéités » de l’autre.
Image : Nodulation (d). CC3.0                                                                                     Continuer la lecture