Juillet 2018, 69 (4) – Varia

remplissement d'un verre de bière avec bouteilleTrois modélisations théoriques s’intéressent aux effets respectifs de la protection légale des données personnelles sur la concurrence, d’une variation du taux d’intérêt du marché monétaire sur le taux d’intérêt des crédits pratiqué par les banques et de l’excès de consommation d’alcool sur les profits de l’industrie alcoolière. Ce numéro contient également une analyse empirique de l’impact de la supervision prudentielle sur le crédit dans vingt-sept pays européens, un article traitant des conséquences du Bank Act de 1844 sur le marché de la liquidité et sur les relations de la Banque d’Angleterre avec la finance, et une étude portant à la fois sur les analogies conceptuelles relevées dans les analyses théoriques autrichiennes et marginalistes et sur le rejet par Menger d’un certain type de mathématiques.

Image : CC0. rawpixel

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Lire la suite

Mai 2018, 69 (3) – Risque et économie. 3es journées internationales du risque 2016

funambuleSous la direction de

Lydie Ancelot, Liliane Bonnal, Marc-Hubert Depret, Cornel Oros et Bertrand Villeneuve

La question de l’accès aux soins et celle des inégalités sociales de santé en France font l’objet des deux premiers articles de ce numéro consacré aux effets économiques du risque. Trois aspects du risque financier sont ensuite abordés : la mesure du risque systémique global et la détection des SIFI (systemically important financial institutions) ; les effets de la diversification financière des banques sur les risques systémique et de faillite ; la pertinence empirique du choix de portefeuille fondé sur le désinvestissement graduel en actifs risqués selon l’âge des épargnants ou la distance qui les sépare de la retraite.

Image : mohamed_hassan. CC0                                     Lire la suite

Mars 2018, 69 (2) – Varia

photo de chute d'eau d'un barrageDeux modélisations théoriques ouvrent ce numéro, portant l’une sur les effets de l’entrée d’un grand pays émergent sur le marché mondial d’un bien, l’autre sur l’impact des aides d’État à la restructuration sur l’investissement des bénéficiaires et des concurrents. L’arbitrage entre un rabais sur la facture d’électricité et l’amélioration environnementale à l’occasion du renouvellement des concessions hydroélectriques françaises, la mise en oeuvre de la méthode des choix multi-attributs pour l’évaluation d’un projet d’école de musique, l’effet des décisions d’investissement en efficacité énergétique dans le secteur résidentiel français, l’élaboration d’une échelle d’équivalence tenant compte des nouvelles configurations familiales pour mieux mesurer la pauvreté : tels sont les thèmes des quatre analyses empiriques qui suivent.
Image : Sylvainbrousseau. CC Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 (non transposée)

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Lire la suite

Janvier 2018, 69 (1) – Varia

photo vieil atelier Le premier article de ce Varia examine le cas de firmes qui pratiquent de la collusion sur un marché, sont verticalement intégrées et font face à des entrants qui dépendent d’elles pour leurs approvisionnements. Un autre article considère, dans une économie ouverte, deux secteurs – un ancien et un nouveau – et deux firmes – l’une multinationale et l’autre domestique – pour s’interroger sur l’intérêt d’investir dans les deux secteurs. Suivent une histoire des débats autour du salaire minimum aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni, ainsi que la présentation d’une méthode alternative pour évaluer l’utilité des indications prospectives des banques centrales. Deux articles, l’un sur la critique par Rousseau de l’économie politique, l’autre sur le concept de technostructure forgé par John K. Galbraith dans Le nouvel État industriel, concluent le numéro.

Image : CC0 

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Lire la suite

Novembre 2017, 68 (6) – Varia

robinet et verre d'eauTrois analyses empiriques sont présentées, concernant respectivement les liens entre l’exercice d’une activité rémunérée et la réussite aux examens dans le supérieur, l’impact de la relation entre une firme et un analyste financier sur la précision des prévisions produites, les déterminants des choix individuels d’alimentation en eau potable en France. Le numéro comprend également une évaluation des réformes du système électoral à partir du cas du changement du mode d’élection des conseillers départementaux français, ainsi qu’une étude sur ce que le vote par approbation révèle des préférences des électeurs, à partir de données expérimentales recueillies lors du premier tour des élections présidentielles de 2012. Un dernier texte s’intéresse à l’oeuvre de Moishe Postone.
Image : Arcaion. CC0 

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Lire la suite

Septembre 2017, Hors-série – Aspects de la crise

logo crise, courbe en baisse

Sous la direction de

Pierre Morin

La crise financière entamée en 2007 a mis fin à la « Grande Modération », séquence macroéconomique de deux décennies durant laquelle l’activité et l’inflation ont évolué de façon relativement régulière. Il y a dix ans, la « Grande Récession » débutait, ouvrant une période marquée par des politiques économiques actives, une croissance peu élevée dans les pays de l’OCDE et de fortes divergences économiques.
Face à la persistance de la faible croissance, plusieurs hypothèses se font concurrence : sommes-nous dans une situation de stagnation séculaire, avec des taux d’intérêt réels d’équilibre faibles ou négatifs qui butent sur le plancher des taux nominaux ? La crise estelle due à des gains de productivité durablement bas ? À une sous-estimation des futurs gains de productivité ? À la croissance des inégalités ?
Sans converger vers un diagnostic commun, les articles de ce numéro se déploient selon deux axes : « Politique monétaire et stabilité financière, risque de système » d’une part, « L’Europe, avec ses hétérogénéités » de l’autre.
Image : Nodulation (d). CC3.0                                                                                     Lire la suite

Septembre 2017, 68 (5) – Développements récents de l’économie comportementale et expérimentale

Sous la direction de

Nicolas Jacquemet
et Fabrice Le Lec

Malgré l’influence majeure qu’elle a exercée sur la science économique au cours des trente dernières années, l’économie comportementale reste méconnue au-delà de la communauté des chercheurs qui s’inscrivent dans ce champ. Ce numéro dresse un panorama des apports de cette nouvelle approche, tels que la contribution de la psychologie à la compréhension de la prise de décision économique, les déterminants des comportements de coopération ou encore la compré-hension des décisions de fraude et de mensonge. Il se conclut par un article montrant comment ces apports permettent d’affiner la réflexion en matière d’élaboration des politiques publiques.
Image : kuya_clay sur Pixabay. CC0                                     Lire la suite

Juillet 2017, 68 (4) – Varia

Deux articles s’appuyant sur des modélisations théoriques présentent l’impact des politiques publiques sur les dépenses privées de recherche et développement ainsi que les effets des objectifs de classement sur la façon dont les gérants de fonds communs de placement choisissent le risque de leur portefeuille et le niveau d’effort managérial. Trois analyses empiriques abordent ensuite l’effet des chocs macroéconomiques sur l’évolution des ratios de la dette et du déficit publics sur le PIB, celui de la structure actionnariale sur l’efficience en termes de coût et de profit des banques, et celui des dépenses publiques consacrées au sport sur le succès aux Jeux olympiques. Un article se consacre aux lois de l’imitation et de l’innovation de Gabriel Tarde et deux autres reviennent sur une série d’expériences sur les paradoxes d’Allais.
Image : PublicDomainPictures / 18043. CC0 Public Domain

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Lire la suite

Mai 2017, 68 (3) – Évaluation non marchande en santé / Les usages des sols : modèles, dynamiques et décisions

Dossier : ÉVALUATION NON MARCHANDE EN SANTÉ

Sous la direction de Dominique Ami, Frédéric Aprahamian, Olivier Chanel et Stéphane Luchini
L’évaluation non marchande, en plein essor, permet de monétariser les pertes de bien être consécutives aux activités anthropiques, les services rendus par les biens environnementaux ou les dimensions non marchandes des politiques sanitaires. Ces dernières sont l’objet de ce dossier, issu du second workshop en évaluation non marchande organisé par l’Aix-Marseille School of Economics et OT-Med. L’évaluation des risques sanitaires non mortels est traitée dans un premier article, l’élasticité-prix de l’offre de soins des médecins généralistes français, dans un deuxième. Le troisième aborde la façon dont l’évaluation contingente peut éclairer le débat bioéthique.
Image : DarkoStojanovic. CC0 Public Domain

Dossier : LES USAGES DES SOLS : MODÈLES, DYNAMIQUES ET DÉCISIONS

Sous la direction de Rachel Guillain et Julie Le Gallo
Alors que la maîtrise du changement climatique est un enjeu majeur des politiques publiques, les usages du sol urbain, péri-urbain ou agricole conditionnent notamment les émissions de gaz à effet de serre. Ce dossier explique l’évolution de ces usages – résultante des choix de production et de résidence des agents économiques – ainsi que leurs conséquences. Il se penche également sur le défi méthodologique que représente l’intégration de données à caractère géolocalisé dans les modèles économétriques de prévision et de simulation des usages des sols.

Image : Massimo Telò. CC BY-SA 3.0 

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Lire la suite

Janvier 2017, 68 (1) – Économie de la justice sociale. Prix de la Revue économique 2014

Marc Fleurbaey est actuellement titulaire de la chaire professorale Robert E. Kuenne à l’Université de Princeton (États-Unis), ainsi que de la chaire Welfare Economics and Social Justice au Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des sciences de l’homme. Il a été auparavant professeur à l’Université de Pau puis directeur de recherches au CNRS. Ses recherches en économie et en philosophie sont pour l’essentiel consacrées à l’économie normative, à la justice distributive et à l’évaluation des politiques publiques. Dans ces domaines, il est aujourd’hui l’une des principales références académiques en raison de la profondeur et de l’originalité de ses nombreuses contributions.
Le Prix de la Revue économique vient ainsi couronner un économiste français de première importance, dont les idées enrichissent désormais la réflexion de l’ensemble de la communauté scientifique.

Consultation sur Cairn

Au sommaire : Lire la suite