Juillet 2017, 68 (4) – Varia

Deux articles s’appuyant sur des modélisations théoriques présentent l’impact des politiques publiques sur les dépenses privées de recherche et développement ainsi que les effets des objectifs de classement sur la façon dont les gérants de fonds communs de placement choisissent le risque de leur portefeuille et le niveau d’effort managérial. Trois analyses empiriques abordent ensuite l’effet des chocs macroéconomiques sur l’évolution des ratios de la dette et du déficit publics sur le PIB, celui de la structure actionnariale sur l’efficience en termes de coût et de profit des banques, et celui des dépenses publiques consacrées au sport sur le succès aux Jeux olympiques. Un article se consacre aux lois de l’imitation et de l’innovation de Gabriel Tarde et deux autres reviennent sur une série d’expériences sur les paradoxes d’Allais.
Image : PublicDomainPictures / 18043. CC0 Public Domain

Consultation sur Cairn

Au sommaire :

Julien Berthoumieu, Antoine Bouët
Les politiques « à la frontière » et « derrière la frontière » : quel impact sur la R&D réductrice de coût ?
Cet article analyse l’impact de différentes politiques sur les dépenses privées de recherche & développement (R&D) réductrices de coût, au moyen d’un modèle de duopole international avec incertitude concernant le résultat de la R&D. Nous examinons l’impact de politiques « à la frontière » (droit de douane, quota d’importation, restriction volontaire des exportations et accord de prix minimum) et « derrière la frontière » (subvention de la production, subvention des investissements en R&D, investissement public en R&D). Les subventions de la R&D sont des instruments politiques intéressants, parce qu’ils soutiennent la R&D locale, la production locale et les profits sans porter atteinte au surplus des consommateurs locaux. Une analyse de bien-être conclut à la supériorité soit d’une subvention de la production, soit d’un droit de douane.
“At-the-border” and “behind-the-border” Policies: What Impact on Cost-reducing R&D?
This paper evaluates the impact of various policies on domestic cost-reducing research and development (R&D) expenditures using an international duopolistic model with uncertainty regarding the result of the R&D process. We examine the impact of “at-the-border” policies (import tariffs, import quotas, voluntary export restraints, and minimum price agreements) as well as “behind-the-border” policies (output subsidy, R&D subsidy, public R&D investment). R&D subsidies are appealing policy instruments because they support not only local R&D expenditures but also local production and profits without reducing consumers’ surplus. A welfare analysis concludes on the superiority of either production subsidy or import tariff. Classification JEL : F13, O30.
Article in French. 

Yannis Maël Largent
La dynamique de la dette et du déficit publics en périodes de récession et d’expansion
Dans cet article, un modèle TVAR bayésien (à la Favero et Giavazzi) est spécifié afin d’évaluer si les effets des chocs macroéconomiques sur la dynamique des ratios de la dette et du déficit publics sur PIB sont différents selon les conditions économiques. Les principaux résultats montrent que : 1) l’indicateur de confiance des ménages est sensible aux variations du cycle économique et affecte les prévisions des ratios de la dette et du déficit publics sur PIB ; 2) les effets des chocs macroéconomiques sur le ratio du déficit public sont plus forts en période de récession mais plus persistants en période d’expansion ; 3) en période de ralentissement économique, les moyens les plus efficaces pour réduire les ratios de la dette et du déficit publics sont la stimulation de la croissance et de la confiance ou une consolidation budgétaire.
The Deficit and Public Debt Dynamics in Bad and Good Times
In this paper a Bayesian threshold VAR with debt dynamics is investigated in order to assess whether the effects of macroeconomic shocks on the deficit and public debt dynamics differ according to economic conditions. The main findings show that: 1) the Consumer Confidence indicator is sensitive to business cycle fluctuations and affects the predictions of the deficit and public debt-to-GDP ratios; 2) the effects of macroeconomic shocks on the deficit ratio are stronger in recession but more persistent in expansion state; 3) the safest ways for reducing the deficit and public debt ratios during economic slack are stimulating growth and confidence or a fiscal consolidation. Classification JEL : C11, C13, E62, H68.
Article in French. 

Huyen Nguyen-Thi-Thanh, Duc-De Ngo, Franceline Mercurelli
Compétition entre gérants de fonds : prise de risque et effort
Cet article examine la manière dont les gérants répondent aux incitations induites par des objectifs de classement afin de maximiser leurs revenus en fin d’année. Outre l’ajustement du risque de leur portefeuille, les gérants peuvent réviser leur niveau d’effort. L’existence de plusieurs combinaisons risque-effort possibles fournit un nouveau regard sur les conclusions contrastées obtenues dans la littérature. On montre que des comportements de type « pari pour la résurrection » ne se manifestent qu’en présence d’un coût de l’effort suffisamment élevé. Pour les autres cas, les gagnants et les perdants déploient la même combinaison risque-effort. Dans beaucoup de cas, un risque élevé est accompagné par un niveau d’effort également élevé. Des vérifications empiriques réalisées sur un échantillon de fonds américains corroborent les principales prédictions théoriques.
Competition among Mutual Fund Managers: Risk-taking and Effort
This article investigates the way that mutual fund managers respond to the incentives induced by ranking objectives in order to maximize their year-end revenues. In addition to shifting their portfolio’s riskiness, managers can modify their level of effort. The existence of several possible combinations of risk-effort provides a new insight into contradictory conclusions obtained in the literature. We show that the “gamble for resurrection” behavior happens only when the effort cost is sufficiently high. For the other situations, winners and losers adopt the same combinations of risk-effort. In many cases, a high level of risk is associated with a high level of effort. Empirical verifications conducted on a sample of US mutual funds corroborate our principal theoretical predictions. Classification JEL : G11, G23.
Article in French. 

Paul Blais-Morisset, Vincent Boucher, Bernard Fortin
L’impact des dépenses publiques consacrées au sport sur les médailles olympiques
Chaque année, une part significative des dépenses gouvernementales est consacrée au sport de niveau professionnel ou amateur. Certains analystes affirment que ces investissements contribuent fortement au succès d’un pays aux Jeux olympiques. Nous présentons une analyse économétrique visant à estimer l’effet causal de l’investissement public dans le sport sur le nombre de médailles remportées par un pays. Nous utilisons des modèles de comptage avec effets fixes et variable instrumentale. Selon les spécifications retenues, l’élasticité du nombre de médailles obtenues par un pays lors de Jeux olympiques d’été par rapport aux investissements publics qu’il a effectués varie entre 0,23 et 0,38.
The Impact of Public Investment in Sports on the Olympic Medals
Each year, a significant portion of government spending goes to sports at the professional or amateur level. A number of analysts argue that these investments greatly contribute to the success of a country at the Olympics. We present an econometric analysis aiming at estimating the causal effect of public investment in sports on the number of medals won by a country. We use panel counting models with fixed effects and instrumental variable. According to our selected specifications, the elasticity of the number of medals won by a country at the Summer Olympics with respect to its public investment in sport varies between 0.23 and 0.38. Classification JEL : C16, C23, C25, L83.
Article in French. 

Faridah Djellal, Faïz Gallouj
Les lois de l’imitation et de l’invention : Gabriel Tarde et l’économie évolutionniste de l’innovation
Gabriel Tarde est un auteur français que la sociologie redécouvre de manière récurrente. Les économistes de l’innovation se sont insuffisamment intéressés à un auteur qui a pourtant consacré une grande partie de son œuvre aux lois de l’imitation et de l’invention. L’objet de ce travail est triple. Il est, tout d’abord, de rendre compte, de manière succincte, de ces lois de l’imitation et de l’invention. Il est, ensuite, de réexaminer et d’enrichir les débats sur les similitudes entre Schumpeter et Tarde. Il est, enfin, et surtout, d’examiner les similitudes, inexplorées à notre connaissance, entre l’œuvre de Tarde et les théories néoschumpeteriennes et évolutionnistes contemporaines.
The Laws of Imitation and Invention: Gabriel Tarde and the Evolutionary Economics of Innovation
Gabriel Tarde was a French sociologist and criminologist whose work is rediscovered from time to time. Economists of innovation have paid insufficient attention to an author who devoted a large part of his work to the laws of imitation and invention. The purpose of this paper is threefold. The first is to give a succinct account of these laws of imitation and invention. The second is to re-examine and extend the debates on the similarities between Schumpeter and Tarde. The third and main purpose is to examine the similarities, hitherto unexplored to the best of our knowledge, between Tarde’s work and contemporary neo-Schumpeterian and evolutionary theories. Classification JEL : B15, B25, B31, B52, O30.
Article in French. 

Thierno Amadou Barry
Structure actionnariale et efficience des banques cotées et non cotées : le cas de pays d’Extrême-Orient
L’objectif de cet article est d’analyser l’impact de la structure actionnariale sur l’efficience coût et profit des banques cotées et non cotées de huit pays d’Extrême-Orient sur la période postcrise 1999-2004, en utilisant une approche paramétrique SFA. Les résultats montrent que les banques d’État ne sont pas moins efficientes en termes de coût que les autres types de banques mais qu’elles le sont en termes de profit. Toutefois, ces résultats ne tiennent que pour les banques non cotées. Pour les banques cotées, nous ne trouvons pas de différence en termes d’efficience quelle que soit la catégorie d’actionnaire considérée.
Ownership Structure and Efficiency of Listed and Unlisted Banks: The Case of Far East Countries
In this paper, we analyze the impact of ownership structure on the cost and profit efficiency of Far Eastern listed and unlisted banks after the 1997 financial crisis using stochastic frontier analysis (SFA) approach. Our findings show that state banks are not less cost-efficient compared with others but are less profit-efficient. In contrast, we do not find any differences among publicly-held banks regardless of the category of shareholder considered. Classification JEL : G21, G32.
Article in French.

 

Articles courts

 

Dorian Jullien
À la recherche de la signification perdue du paradoxe d’Allais
Dans « Le paradoxe d’Allais. Comment lui rendre sa signification perdue ? », Philippe Mongin [2014] propose une image contestable, parce qu’abusivement rassurante, de la rationalité des sujets participant aux expériences de MacCrimmon et Larsson [1979]. Nous montrons cela en restituant les données des auteurs pour l’effet de conséquence commune et l’effet de rapport commun (deux paradoxes d’Allais), que Mongin assimile, bien qu’il distingue ces deux effets. Deux tendances dans les données nous conduisent à rejoindre Mongin pour conclure que ces expériences sont une source d’inspiration fructueuse pour la théorie de la décision, ce que nous illustrons brièvement par le rôle qu’elles ont joué dans l’apparition de l’utilité espérée dépendante du rang et dans le tournant interindividuel en psychologie cognitive de la décision.
The Allais Paradox: In Search of Lost Meaning
In “Le paradoxe d’Allais. Comment lui rendre sa signification perdue ?,” Philippe Mongin [2014] proposes an abusively reassuring image of the rationality of the subjects that participated to MacCrimmon and Larsson’s [1979] experiments.?We show this by discussing these authors’ data for the common consequence effect and the common ratio effect (two of Allais’ paradoxes), which Mongin assimilates despite his distinction of the two effects.?Two tendencies in the data however support Mongin’s conclusion that these experiments are a fructuous source of inspiration for decision theory.?We further illustrate this by a brief discussion of the role played by these experiments in the making of rank-dependent expected utility theory and in the interindividual turn in the cognitive psychology of decision. Classification JEL : B21, B40, D81.
Article in French. 

Philippe Mongin
Bref addendum sur la « conception expérimentale de la rationalité »
Un article précédent défendait, en l’attribuant à Allais et à ses successeurs MacCrimmon et Larsson, une conception inédite qui recommanderait d’étudier sur des données de comportement non seulement la conformité des individus aux règles normatives, mais encore la normativité même de ces règles. Cet article a suscité de la part de Dorian Jullien des commentaires auxquels nous répondons ici.
Brief Addendum on the “Experimental Conception of Rationality”
A preceding article defended an uncommon conception, while attributing it to Allais and his successors MacCrimmon and Larsson, i.e., the conception recommending to use behavioural data in order to investigate not only the individuals’ conformity to normative rules, but also the very normativity of these rules.?This article raised comments from Dorian Jullien, and we now respond to them. Classification JEL : B21, B31, B41, C91, D81.
Article in French.