Mars 2017, 68 (2) – Varia

L’effet de la distribution de moustiquaires sur le paludisme et sur l’anémie des enfants en photosAfrique subsaharienne, l’utilisation des annonces par les demandeurs d’emploi et les appariements auxquels mène le canal des annonces, et l’influence de la qualité de l’emploi des jeunes salariés en contrats à durée indéterminée sur la nature volontaire des mobilités sont analysés de manière empirique dans trois articles. Ils sont suivis de contributions portant sur l’allotissement optimal du point de vue du vendeur, sur la thèse méthodologique initiale de neutralité entre science et jugements de valeur de Gunnar Myrdal, et sur l’importance d’une série de colloques organisés par Robert Triffin après l’entrée en vigueur du système monétaire européen en 1979.

Image : Clker-free-vector-images/29612photos. CC0 Public Domain

Consultation sur Cairn

Au sommaire :

Marchés et allotissement : regroupement ou dégroupement ?, par Olivier Compte, Laurent Lamy, Emmanuel Laurent – Consulter

On considère des marchés pouvant faire l’objet d’un allotissement : les biens peuvent être découpés en lots plus ou moins hétérogènes. On s’intéresse à la question de l’allotissement optimal, du point de vue du vendeur (ou du maître d’œuvre), en se focalisant sur l’effet de regrouper plusieurs lots en un seul, ou inversement, de dégrouper un lot initial en plusieurs lots distincts. On identifie deux effets. Un dégroupement accroît toujours l’efficacité de l’allocation finale. Cependant, il modifie la nature des asymétries entre enchérisseurs, et cela peut conduire à des conditions concurrentielles plus ou moins défavorables. Deux applications sont discutées : les appels d’offres de services de flux bancaires et les enchères pour allouer l’espace publicitaire sur Internet.

Paludisme et anémie des enfants en Afrique subsaharienne : effet de la distribution de moustiquaires, par Bénédicte H. Apouey, Gabriel Picone, Joshua Wilde, Joseph Coleman, Robyn Kibler Consulter

Cet article évalue l’effet de différentes politiques de lutte contre le paludisme, et en particulier de la politique dite de « mise à l’échelle » de la distribution de moustiquaires, sur la probabilité d’anémie des enfants en Afrique subsaharienne. Les données combinent des informations individuelles sur plus de 150 000 enfants et leur famille, et des informations régionales sur l’intensité du paludisme avant le lancement des campagnes, pour seize pays, entre 2000 et 2014. La méthode utilisée est celle des doubles différences, qui teste si les politiques ont entraîné une baisse plus forte de l’anémie dans les régions où l’intensité du paludisme était plus élevée. Les résultats indiquent que la mise à l’échelle a un effet faible ou négligeable sur la probabilité d’anémie modérée ou sévère, tandis que les autres politiques n’ont pas d’effet significatif.

Les annonces d’offre d’emploi : une information publique mais ciblée. Exploitation de l’enquête Emploi (2003-2012), par Guillemette de Larquier, Géraldine Rieucau Consulter

D’après les enquêtes Emploi (2003-2012), les annonces représentent en France la première source d’information sur les emplois : près de huit chercheurs d’emploi sur dix les étudient, mais près d’un sur deux n’y répond pas et, in fine, moins de 7 % des salariés ont trouvé leur emploi par ce biais. Pour analyser le fonctionnement de ce canal, l’article met en évidence l’autosélection des chercheurs d’emploi que les annonces induisent et la sélection sans médiation des candidats qui trouvent leur emploi en répondant à une annonce plutôt que par un autre canal. Il apparaît que le diplôme sélectionne à toutes les étapes et que les emplois trouvés sont le plus souvent en CDI et appartiennent à la catégorie des professions intermédiaires.

L’économie comme science et les jugements de valeur politiques. Myrdal et sa thèse initiale de neutralité, par Nicolas Barbaroux, Michel Bellet – Consulter

La thèse méthodologique initiale de Gunnar Myrdal, qui structure en particulier son ouvrage critique de 1930, est méconnue, au profit d’une thèse ultérieure qui avance que la théorie économique est irradiée dans son intégralité par les jugements de valeur (non-neutralité stricte). Cette première thèse, dite de neutralité entre science et jugements de valeur, semble proche de celle de Lionel Robbins et paraît contradictoire avec l’engagement politique de Myrdal et avec son intérêt pour la légitimation de politiques budgétaires et monétaires au cours des années 1930 et 1940. Elle est liée à l’influence de la philosophie suédoise d’Axel Hägerström, qui apparaît comme un type spécifique de néopositivisme. Pour autant, l’usage de cette philosophie, avec ses implications méthodologiques, conduit au contraire Myrdal à fonder le lien entre économie et politique, et ainsi à créer une connexion relative entre science et interventions pratiques incorporant fatalement des jugements de valeur, à l’aide de ce qu’il appelle une technologie de l’économie. Malgré un certain nombre de difficultés, Myrdal va tenir cette ligne jusqu’à, progressivement, adopter une thèse de non-neutralité, dominante dans les années 1940 et souvent associée alors à un type d’institutionnalisme. Le contenu de la première phase myrdalienne, revendiquant une thèse non cognitiviste et une thèse émotiviste, avec un rôle reconnu aux intérêts des groupes sociaux et aux pouvoirs, est donc ici particulièrement analysé. Cet examen permet de donner un sens nouveau à l’évolution des positions de Myrdal et de rapprocher le Myrdal perçu du Myrdal effectif, en avançant l’hypothèse d’un passage d’une position de faible neutralité à une position ambiguë proche de la faible non-neutralité.

Qualité de l’emploi et aspirations professionnelles : quels liens avec la mobilité volontaire des jeunes salariés en CDI ?, par Mickaël Portela, Camille Signoretto – Consulter

Cet article se propose d’étudier l’influence de la qualité de l’emploi et des aspirations professionnelles des jeunes salariés en contrats à durée indéterminée sur la nature volontaire des mobilités (démissions). À partir de l’enquête Génération 98 à dix ans, les résultats montrent que ce sont les salariés souhaitant améliorer leur situation en matière de salaire, d’autonomie ou encore de reconnaissance au travail, qui ont une probabilité plus forte de partir volontairement de leur emploi. À côté de ces souhaits individuels, les caractéristiques des emplois influencent également la probabilité de mobilité volontaire : être à temps partiel augmente cette probabilité, ainsi qu’être dans une position socioprofessionnelle favorable (cadre). Enfin, ces mobilités volontaires semblent davantage associées à une amélioration ou à une stabilité de la situation professionnelle des salariés.

Forger un « consensus schizophrène ». Les économistes du cercle de Robert Triffin et les débats sur la réforme du système monétaire européen au début des années 1980, par Michael Buchner – Consulter

L’article souligne l’importance d’une série de colloques organisés par Robert Triffin après l’entrée en vigueur du système monétaire européen en 1979. D’une part, on peut y observer l’émergence d’un réseau influent dont certains membres joueront un rôle important dans les préliminaires des négociations du traité de Maastricht. D’autre part, l’approche pragmatique qui prédomine dans ces débats permet de consolider un « savoir économique » visant davantage à la « faisabilité » politique qu’à la rigueur scientifique. Dans la mesure où ces économistes vont même jusqu’à soutenir des idées politiques ne correspondant pas à leurs convictions économiques, ce consensus peut également se révéler « schizophrène », selon l’expression de Triffin.