Mars 2024, 75 (2) – Varia

Consultation sur Cairn

Image : @Rama.
Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 France

Au sommaire

Quelle est l’influence du milieu familial d’origine sur le revenu des jeunes adultes ?
Michaël Sicsic

Les efforts de recrutement des employeurs améliorent-ils les appariements sur le marché du travail ?
Véronique Rémy, Véronique Simonnet

Contrats de travail et emploi dans un modèle ville-périphérie
François Contensou, Radu Vranceanu

Le déploiement du très haut débit a-t-il favorisé la numérisation des entreprises ? Une évaluation du plan France Très Haut Débit
Chloé Duvivier, Laurent Bergé, Florian Léon

Exit Polls and Voter Turnout in the 2017 French Elections
Alberto Grillo, Eva Raiber

Militarisme et durée au pouvoir : une analyse économique à l’ère de la démocratie en Afrique
Hibrahim Limi Kouotou


Résumés / Abstracts

Quelle est l’influence du milieu familial d’origine sur le revenu des jeunes adultes ?
Michaël Sicsic
Nous mesurons dans cet article le rôle du contexte familial dans la formation des revenus des individus à partir de deux méthodes complémentaires. Nous montrons d’abord que, si les revenus des parents en sont le principal déterminant observable, seule une faible part (un peu moins de 10 %) de la variabilité des rangs des jeunes adultes d’environ 28 ans est expliquée par les variables observables des parents. À partir des revenus de fratries, on estime ensuite qu’environ 25-30 % de la variation des revenus d’un individu seraient liés à l’influence globale de son milieu familial d’origine. Les variables inobservables comme l’éducation familiale ou le patrimoine culturel et génétique auraient donc plus d’influence que les variables observables des parents comme le revenu.
Classification JEL : J62, D1, D31, H0.
What is the influence of family background on young adults’ income?
In this article, we explore the role of family context in shaping individual’s incomes using two complementary methods. First, I show that while parents’ incomes are the main observable determinant of children’s incomes (especially more so than parents’ education or profession), only a small part (just under 10%) of the variability of young adult’s (around age 28) income ranks is explained by observable parental factors. Using sibling similarities in income, I then estimate that 25-30% of the variation in a children’s income is related to the omnibus influence of their family background. Unobservable variables such as family education or genetic endowments would thus have a stronger influence than observable variables of parents.

Les efforts de recrutement des employeurs améliorent-ils les appariements sur le marché du travail ?
Véronique Rémy, Véronique Simonnet
Les efforts de recrutement des employeurs peuvent modifier l’efficacité du processus d’appariement par plusieurs biais dont certains n’ont pas été identifiés. Cet article analyse le lien entre efforts engagés à chaque étape de l’embauche (canaux de recherche, méthodes de sélection, temps imparti, personnel investi, etc.) et qualité des appariements à l’aide d’une typologie des efforts mesurés dans l’enquête Ofer 2016 de la Dares. Les employeurs exigeants et patients sont les plus satisfaits de leurs embauches ainsi que ceux très pressés, très flexibles et limitant leur recherche. Les employeurs les moins satisfaits sont ceux trop pressés pour identifier la meilleure candidature parmi celles recueillies au cours de leur large recherche.
Classification JEL : J23, J63, M51.
Do employers’ hiring efforts improve labour market matches?
Employers’ recruitment efforts may change the efficiency of the matching process through several channels, some of which have not been identified. This paper analyses the link between the efforts implemented at each stage of hiring (search channels, selection methods, time devoted, people invested, etc.) and the quality of the match using a typology of efforts measured from the Dares 2016 OFER survey. Demanding and patient employers are more satisfied with their recruitments, as well as those who are in a hurry, very flexible and who limit their search. Less satisfied employers are those too hurried to find the best application among those collected during their wide search.

Contrats de travail et emploi dans un modèle ville-périphérie
François Contensou, Radu Vranceanu
Prenant en considération l’accroissement des coûts de transport subis par les travailleurs, cet article propose d’étudier la formation des contrats de travail conçus par un employeur s’adressant à deux populations de collaborateurs, populations qui diffèrent par la distance séparant leur domicile et le lieu de production. L’employeur cherche à en obtenir un volume d’heures prédéterminé. L’état de la législation du travail explique que des contrats distincts sont possibles mais soumis au libre choix des travailleurs, la discrimination explicite étant exclue. Le modèle précise l’effet des différences de coût et de durée du transport sur les rémunérations et les horaires choisis par l’employeur, et sur les effectifs demandés des deux catégories.
Classification JEL : D82, D86, J31, R29.
Labor contracts and employment in a city-periphery model
This paper studies the formation of labor contracts designed by an employer addressing two populations of employees that differ by the distance between their home and the workplace, against the background of increasing transportation costs. Labor legislation allows for different wage-hour contracts but prohibits explicit contract discrimination, allowing workers the freedom to choose which contract they prefer. Under these assumptions, the model reveals the effect of differences in the cost and duration of transportation on the wages and work schedules chosen by the employer, and on the required workforce of the two categories.

Le déploiement du très haut débit a-t-il favorisé la numérisation des entreprises ? Une évaluation du plan France Très Haut Débit
Chloé Duvivier, Laurent Bergé, Florian Léon
Cet article évalue l’impact du plan France Très Haut Débit sur la numérisation des entreprises situées dans les espaces à faible densité. En examinant 10 pratiques numériques, nous montrons que le déploiement de la fibre a stimulé l’usage d’outils peu avancés et avancés. L’impact varie toutefois selon les caractéristiques des entreprises, leur environnement, et les modalités du déploiement. Ainsi, l’arrivée de la fibre accélère principalement la numérisation des petites entreprises. Les effets sont également positifs dans le périurbain mais presque inexistants dans le rural. Enfin, au-delà d’un certain seuil de couverture au niveau communal, les déploiements additionnels n’augmentent plus la numérisation des entreprises.
Classification JEL : D22, O18, O33.
Does broadband deployment push firms’ digital transformation? An evaluation of a large scale french policy to deploy ultra fast broadband
Can the deployment of ultra fast broadband (UFB) drive firms’ adoption of digital tools? We tackle this question by studying the impact of the French policy « France Très Haut Débit », which led to the progressive deployment of UFB in non-dense areas (representing 43% of the French population). Thanks to large scale annual company surveys, we can track a broad range of digital uses. We find that access to UFB increases firms’ adoption of both basic and advanced digital tools. This effect is heterogeneous: it varies according to firm characteristics, local conditions and the type of UFB deployment. In particular, small companies benefit the most from UFB access. Further, the link between UFB and digitalization is not statistically significant in rural areas.

Exit Polls and Voter Turnout in the 2017 French Elections
Alberto Grillo, Eva Raiber
Belgian and Swiss media regularly interfere in French elections by releasing polls and predictions before polling stations close. We exploit the unusual timing and degree of confidence of polls in the second round of the 2017 presidential election to investigate their effect on voter turnout. Our analysis compares turnout rates at different times on the election day, in the first and second round, and with respect to the 2012 and 2022 elections. We observe a significant decrease in turnout after the exit polls’ publication. The effect amounts to 1.1 percentage points in the triple-differences comparison with the 2022 election and is stronger in departments close to the Belgian border. We also find suggestive evidence of a small underdog effect, which may have reduced the winning margin by up to 1 percentage point.
JEL Codes: D72.
Sondages à la sortie des urnes et participation électorale dans les élections françaises de 2017
Lors des élections françaises, les médias belges et suisses interfèrent régulièrement en publiant des sondages et des prédictions avant la fermeture des bureaux de vote. Nous utilisons la précocité et le degré de confiance inhabituels des sondages au second tour de l’élection présidentielle de 2017 pour étudier leurs effets sur la participation électorale. Notre analyse compare les taux de participation à différents horaires, aux premier et second tours, et par rapport aux élections de 2012 et 2022. Les résultats montrent une baisse significative de la participation après la publication des sondages à la sortie des urnes. L’effet s’élève à 1,1 point de pourcentage dans l’analyse en triples differences avec l’élection de 2022 et il est plus fort dans les départements limitrophes de la Belgique. Nous constatons également un léger effet underdog pouvant réduire la marge de victoire jusqu’à 1 point de pourcentage.

Militarisme et durée au pouvoir : une analyse économique à l’ère de la démocratie en Afrique
Hibrahim Limi Kouotou
L’objectif de ce travail est d’évaluer l’effet du militarisme sur la durée du maintien des chefs d’État au pouvoir depuis l’avènement de la démocratie en Afrique. À partir d’un panel de 44 pays entre 1990 et 2015, nous montrons que le militarisme affecte la durée au pouvoir à travers deux leviers : la militarisation d’une part et le contrôle de l’administration par des dirigeants militaires d’autre part. La militarisation renforce la durée au pouvoir des chefs d’État, en forçant l’allégeance d’une armée contentée par l’augmentation de son budget, de ses effectifs et de ses équipements. Le contrôle administratif par des militaires a toutefois un effet mitigé. Tandis qu’avoir un militaire pour chef d’État accroît la durée au pouvoir de ce dernier, le fait d’avoir un ministre de la Défense appartenant au corps armé agit en sens contraire. On conclut que l’ère démocratique d’après la Guerre froide apporte certes une explication externe du recul, quoique faible, de la durée au pouvoir en Afrique ; mais le militarisme, par ses effets mitigés, constitue une explication interne.
Classification JEL : C23, H11, O55
Militarism and duration in power: an economic analysis in the era of democracy in africa
The aim of this study is to assess the effect of militarism on the length of time heads of state have been in power since the advent of democracy in Africa. Using a panel of 44 countries between 1990 and 2015, we show that militarism affects the length of time in power thanks to two levers: militarisation on the one hand and control of the administration by military leaders on the other. Militarisation increases the length of time heads of state stay in power, by forcing the allegiance of an army that is satisfied with its growing budget, manpower and equipment. However, administrative control of the military has a mixed effect. While having a military officer as head of state increases the length of time the head of state remains in power, having a Defence minister who belongs to the armed forces has the opposite effect. We conclude that the post-Cold War democratic era certainly provides an external explanation for the decline, albeit slight, in the length of time in power in Africa; but militarism, through its mixed effects, provides an internal explanation.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Revue économique (17 mai 2024). Mars 2024, 75 (2) – Varia. Revue économique. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11oml