Vient de paraître : Varia, n°2015/2

Le nouveau numéro de la Revue économique est en ligne sur Cairncouv_mars

Ce numéro de Varia s’ouvre sur deux analyses empiriques, l’une sur la distribution des salaires et des qualifications en Île-de-France, l’autre sur l’impact des investissements directs étrangers sur l’enseignement supérieur dans les pays en voie de développement. Trois contributions méthodologiques suivent, portant respectivement sur l’émergence de fluctuations endogènes comme conséquence de l’investissement stratégique, sur les politiques publiques à mettre en œuvre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, et sur la mesure de l’attractivité des différents types de ligues de sports professionnels. Vient enfin une contribution sur le bon usage des modèles théoriques en économie.

Au sommaire :

  • Pierre-Philippe Combes, Gilles Duranton, Laurent Gobillon : « Salaires et salariés en Île-de-France »

Ce travail compare les distributions de salaires et de qualifications de l’Île-de-France et du reste du pays. Les salaires sont plus élevés en Île-de-France de 24 %. Ces différences relèvent pour le quart de qualifications plus élevées et pour le reste d’une plus grande productivité francilienne. Nous montrons aussi que les disparités de salaires sont beaucoup plus fortes à l’intérieur de l’Île-de-France et reflètent alors principalement de plus grandes disparités de qualifications entre salariés franciliens que dans le reste de la France. Les choix migratoires faits par les salariés n’expliquent qu’une faible part de ces différences. Les différences entre l’Île-de-France et le reste du pays se retrouvent à un degré moindre quand nous comparons Paris et sa petite couronne à la grande couronne parisienne.

Consulter l’article

  • Claude d’Aspremont, Rodolphe Dos Santos Ferreira, Louis-André Gérard-Varet : « Investissement stratégique et fluctuations endogènes » 

Nous étudions une économie multi-branches à générations imbriquées, où les entreprises de chaque branche vivent deux périodes, investissant stratégiquement en première et produisant sous régime de concurrence cournotienne en seconde période. Les équilibres des jeux en deux étapes, ainsi que sur les marchés des produits, du travail et du capital, déterminent le nombre d’entreprises à chaque période et un système dynamique à deux équations. L’émergence de fluctuations endogènes robustes comme conséquence de l’investissement stratégique est mise en lumière par contraste avec un modèle sans investissement stratégique et avec libre entrée.

Consulter l’article

  • Mazhar Mughal, Natalia Vechiu, « Investissements directs étrangers et éducation dans les pays en voie de développement »

Cet article étudie l’impact des ide sur l’enseignement supérieur dans les pays en voie de développement pour la période 1998-2008. Un vaste panel de PVD est analysé en utilisant différentes techniques économétriques et spécifications, surtout pour tenir compte de l’endogénéité de certaines variables. Nous trouvons que l’effet des ide sur la scolarisation est négatif à court terme. L’effet négatif des ide est confirmé aussi pour l’éducation supérieure mesurée en termes de population adulte ayant acquis une éducation supérieure. Le PIB et la valeur ajoutée dans le secteur des services montrent un impact positif significatif, tandis que la croissance démographique affecte négativement la scolarisation et la population adulte ayant acquis une éducation supérieure.

Consulter l’article

  • Olivia Ricci, « Politiques de soutien à la capture et au stockage géologique du carbone en France »

La France s’est fixée comme objectif de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport à leur niveau de 1990. L’objectif de l’étude est de déterminer les politiques publiques à mettre en œuvre pour atteindre ce Facteur 4 dans le secteur énergétique, compte tenu de la disponibilité de la capture et du stockage du carbone d’origine fossile (CSC) et d’origine biomasse (BCSC). Nous évaluons les effets de l’introduction de la contribution climat-énergie (CCE) envisagée par le Grenelle de l’environnement et nous comparons l’efficacité économique de plusieurs instruments grâce à un modèle d’équilibre général calculable. L’étude montre que les instruments les plus économiquement efficaces sont ceux qui permettent de développer la CSC et la BCSC, notamment la taxe carbone dont les revenus sont recyclés pour subventionner la BCSC.

Consulter l’article

  • Jean-Pascal Gayant, Nicolas Le Pape, « Mesure de la Competitive Balance dans les ligues de sports professionnels. Faut-il distinguer les ligues fermées des ligues avec promotion et relégation ? »

Dans cet article, nous étudions la capacité des indices traditionnels de Competitive Balance à correctement mesurer l’attractivité des ligues de sports professionnels, en différenciant les ligues fermées des ligues avec promotion et relégation. Sur la base d’un dispositif original de construction de configurations hypothétiques de classements finaux des clubs, nous mettons en évidence l’inaptitude des indices traditionnels, et en particulier de l’indice de Gini, à rendre compte de l’attractivité des différentes ligues. En nous inscrivant dans la démarche se fondant sur le « parallèle » entre modèles de décision dans le risque et mesure des inégalités (à la suite de Yaari [1987]), nous proposons alors une généralisation de l’indice de Gini permettant de convenablement mesurer l’attractivité des différents types de ligues.

Consulter l’article

  • Gilles Rotillon, « Du bon usage des modèles théoriques en économie »

(résumé de l’auteur) Nous souhaitons montrer que la modélisation économique, loin d’être inutile, a au contraire l’avantage de mettre l’accent sur l’essentiel, à condition d’en interpréter correctement ses résultats. Nous illustrons ce point de vue par une analyse de deux des modèles canoniques de l’exploitation d’une ressource épuisable.

Consulter l’article