Septembre 2019, 70 (5) – Avancées de la recherche en microéconomie appliquée à l’occasion des XXXVes JMA (Bordeaux 2018)

Issu des XXXVes Journées de microéconomie appliquée (2018), ce numéro spécial couvre plusieurs champs disciplinaires : l’économie de la science, avec une analyse complète des étapes du financement de la recherche académique ; l’économie de l’environnement, avec une mesure des externalités environnementales spatialisées et une application de la méthode des expériences de choix aux micropolluants dans les eaux usées ; l’économie du travail, avec une analyse des canaux de recrutement, du présentéisme et de la formation professionnelle des salariés ; l’économie de l’éducation, sur le lien entre mobilité sociale et inégalités ; l’économie du développement, sur la monnaie mobile, et enfin l’économie industrielle, sur la cybersécurité.
Image : geralt

Consultation sur Cairn

Au sommaire : 

Introduction
Jean-Christophe Péreau

Les étapes du financement de la recherche académique : de la soumission en partenariat jusqu’à l’attribution et aux publications
Albert Banal-Estañol, Inés Macho-Stadler et David Pérez-Castrillo

Externalités et distances : une spatialisation de l’approche hédonique en Bretagne
Abdel Fawaz Osseni, François Vareille et Pierre Dupraz

Household Willingness to Pay for Micropollutant Removal in Domestic Wastewater: A Choice Experiment Study
Tina Rambonilaza, Thao Pham et Jeanne Dachary-Bernard

Les canaux de recrutement ont-ils un effet sur la qualité et le coût des appariements sur le marché du travail français ?
Maxime Bergeat et Véronique Rémy

Le rôle de l’information sur la demande et la participation des salariés à une formation : les enseignements de l’enquête Defis
Carole Brunet et Géraldine Rieucau

Déterminants psychosociaux de la durée annuelle de présentéisme au travail
Une analyse empirique sur données françaises

Aurélie Gaillard

Inégalité et mobilité sociale : le rôle du financement de l’éducation
Ahmed Tritah

Mobile Money and Inter-Household Financial Flows: Evidence from Madagascar
Sabrine Bair et Ahmed Tritah

Investissement dans la cybersécurité et discrimination par les prix basée sur le comportement des consommateurs : cas d’un duopole asymétrique
Mohamed Amine Abayed et Khaïreddine Jebsi

***********

Résumés / Abstracts

Introduction
Jean-Christophe Péreau
Ce numéro spécial de la Revue économique propose une sélection d’articles issus du programme scientifique des XXXVe Journées de microéconomie appliquée (JMA) qui se sont déroulées les 7 et 8 juin 2018 pour la première fois à l’Université de Bordeaux, sous la coordination du GREThA (Groupe de recherche en économie théorique et appliquée, UMR 5113 du CNRS).
De par son histoire et sa longévité, cet événement scientifique est parfaitement intégré dans le paysage de la recherche francophone en microéconomie. Les JMA ont cette année mobilisé plus de 130 participants pour une centaine de présentations originales réparties sur un large spectre de thématiques, ce qui illustre la diversité, la vitalité et la qualité des recherches, qu’elles émanent de jeunes chercheurs ou de chercheurs plus confirmés. […]

Les étapes du financement de la recherche académique : de la soumission en partenariat jusqu’à l’attribution et aux publications
Albert Banal-Estañol, Inés Macho-Stadler et David Pérez-Castrillo
Les agences de financement de la recherche allouent des ressources (rares) selon un processus bottom-up concurrentiel. Cet article analyse les déterminants et les conséquences des choix réalisés à chaque étape du processus de financement. En mobilisant des recherches passées (Banal-Estañol, Macho-Stadler et Pérez-Castrillo [2013], [2018] et [2019]), nous présentons de nouveaux résultats en utilisant une base de données provenant de l’une des plus grandes agences de financement dans le monde, l’Agence anglaise de recherche en sciences physiques et de l’ingénieur (EPSRC).
Classification JEL : O32, I23.
The Steps of Funding Academic Research: From Grant Application in Partnership until Award and Output
Research funding agencies allocate scarce resources through a competitive bottom-up process. This paper analyzes the determinants and consequences of choices made at each stage of the funding process. We build on previous research (Banal-Estañol, Macho-Stadler and Pérez-Castrillo [2013], [2018], and [2019]), and we present new results using a database from one of the largest funding agencies in the world, the English Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC).

Externalités et distances : une spatialisation de l’approche hédonique en Bretagne
Abdel Fawaz Osseni, François Vareille et Pierre Dupraz

Les activités agricoles produisent diverses externalités dont la valeur peut être théoriquement estimée à l’aide de la méthode des prix hédoniques. Les études hédoniques antérieures ont toutefois estimé la valeur des externalités générées par une activité agricole à travers un paramètre unique. Sur la base d’un modèle théorique simple, nous montrons que ce paramètre capture la somme des différentes externalités générées par l’activité. Nous expliquons que ce paramètre peut différer à différentes échelles géographiques. En utilisant des modèles économétriques spatiaux spécifiant un effet spatial spécifique pour chaque variable explicative, nous distinguons la valeur moyenne des externalités agricoles capturée à l’échelle infracommunale (où les résidents et les activités agricoles sont localisés dans la même municipalité) et celle capturée à l’échelle extramunicipale (où les résidents et les activités agricoles sont localisés dans des municipalités différentes). Parmi les modèles estimés, les modèles SLX et GNS apparaissent statistiquement comme les meilleurs modèles. Nous montrons que les activités d’élevages porcins et avicoles affectent négativement les résidents à toutes les échelles, tandis que les activités d’élevages bovins, incluant la gestion des prairies, présentent des effets négatifs à l’échelle inframunicipale mais des effets positifs à l’échelle extramunicipale.
Classification JEL : C21, Q51, R31.
Decoupling Values of Agricultural Externalities According to Scale: A Spatial Hedonic Approach in Brittany
Agricultural activities jointly generate various externalities. Hedonic pricing method allows for their valuation. Previous hedonic studies have estimated the value of the externalities generated by a given agricultural activity in a single parameter. Based on simple theoretical model, we illustrate that this parameter captures the sum of the different externalities generated by the activity. Using insights from papers highlighting a distance-decay in the willingness-to-pay, we explain that this parameter can differ at different spatial scales. Using specific spatial econometric model with spatial lags on the explanatory variables, we distinguish between the value of infra-municipal agricultural externalities (called direct effects) and the value of extra-municipal agricultural externalities with larger spatial range (called spillover effects) arising from the same agricultural source. Among the estimated models, the spatial lag of the exogenous variable and the general nested spatial models are selected as the best models. We find that swine activities present negative effects at all scales whereas dairy cattle activities, including grassland management, present negative direct effects but positive local spillovers.

Household Willingness to Pay for Micropollutant Removal in Domestic Wastewater: A Choice Experiment Study
Tina Rambonilaza, Thao Pham et Jeanne Dachary-Bernard

The combination of end-of-pipe solutions and information campaigns aiming to change behavior can help reduce the concentration of emerging chemical contaminants in domestic waste water and be cost-effective from the societal perspective. A choice experiment study was applied to investigate the preferences of the inhabitants of Bordeaux metropolitan area and quantify their willingness to pay (WTP) for implementing such policy scenario. As expected, the estimation of mixed Logit models in WTP-space confirms the presence of observed and unobserved heterogeneity in choice behavior. However, there is strong evidence that advanced technology treatment upgrading is more highly valued than environmental information-oriented programs. Furthermore, our results indicate that considerable welfare gains may be achieved by not delaying public investment decision.
JEL Codes: C25, Q51, Q25.
Les consentements à payer des ménages pour une réduction des micropolluants dans les eaux usées domestiques : une évaluation par expérience de choix
Le couplage des solutions techniques et d’actions de sensibilisation à de nouvelles pratiques de consommation est une stratégie socialement efficace pour réduire la présence des contaminants chimiques émergents dans les eaux usées domestiques. À travers une application de la méthode des expériences de choix, conduite dans la métropole de Bordeaux, cet article identifie les préférences des habitants entre différents scénarios visant à réduire ces polluants. L’estimation d’un modèle multinomial mixte dans l’espace des consentements à payer révèle une forte hétérogénéité des préférences des habitants. En revanche, la valeur accordée à la modernisation des stations d’épuration est plus élevée que celle associée aux campagnes de sensibilisation. Le gain supplémentaire de bien-être serait d’autant plus élevé que les investissements publics sont mis en place sans délai.

Les canaux de recrutement ont-ils un effet sur la qualité et le coût des appariements sur le marché du travail français ?
Maxime Bergeat et Véronique Rémy

Pour pourvoir leurs postes vacants, les entreprises peuvent utiliser des canaux de recrutement variés (relations, intermédiaires, annonces, etc.). Quels sont ceux qui conduisent aux meilleurs appariements selon les employeurs ? L’enquête Ofer 2016 de la Dares permet de répondre à cette question. En tenant compte de l’endogénéité du canal de recrutement, cet article estime ses effets sur deux indicateurs synthétiques de coût et de qualité de l’appariement. Les résultats montrent que les embauches réalisées via les relations de l’employeur conduisent à des appariements de meilleure qualité et à moindre coût que ceux effectués par le biais des annonces, les recrutements effectués grâce aux candidatures spontanées étant les moins satisfaisants.
Classification JEL : J63, J23, M51.
Do Recruitment Channels Influence the Quality and the Cost of Matches on the French Labour Market?
To fill their vacancies, firms can use different recruitment channels (relationships, intermediaries, ads, etc.). Which of them lead to the best matches according to employers ? The survey of Dares “Ofer 2016” enables to answer this question. Controlling for the endogeneity of the recruitment channel, this paper estimates its effects on two synthetic indicators of cost and quality of the match. Our results show that hires made through the employer’s relations lead to better matches at a lower cost than those carried through job ads, recruitments via unsolicited applications being the less satisfactory.

Le rôle de l’information sur la demande et la participation des salariés à une formation : les enseignements de l’enquête Defis
Carole Brunet et Géraldine Rieucau

Cette étude porte sur les déterminants informationnels du processus d’accès à la formation professionnelle à la demande du salarié, à partir de l’enquête Defis (2015). Un modèle multivarié permet de traiter les biais de sélection au cours de la séquence des choix des salariés en matière de demande et de participation à une formation, et de rendre compte de formes de non-recours pour certaines catégories : seniors, salariés peu qualifiés, ouvriers et employés, salariés en contrats courts. Les informations diffusées lors d’entretiens professionnels ou par la hiérarchie, favoriseraient le sentiment de penser possible de se former et la demande effective de formation. La participation à une formation demandée serait conditionnée par le fait que l’information soit donnée par un interlocuteur impliqué dans la formation (hiérarchie, RH ou représentant du personnel).
Classification JEL : C34, J08, J24, M53.
Information and Employee’s Initiative on Training Process and Outcomes
This study examines the informational determinants of training access, when training relies upon employee’s demand. We use an original French dataset (Defis, 2015) to construct measures of the training informational environment, and specify a multivariate sequential Probit model which allows to control different selection biases along the training access and outcome processes. Our results point to the existence of training “non take-up” for some employees categories : senior, low-qualified, blue and white collars, short-term employees. Information has to be dispatched by hierarchy or during employee interviews in order to promote employees initiative on training application. Access to training is then conditional to having information provided by interlocutors familiar with training policy (hierachy, human resources, staff representative).

Déterminants psychosociaux de la durée annuelle de présentéisme au travail
Une analyse empirique sur données françaises

Aurélie Gaillard

Cet article analyse les déterminants psychosociaux de la durée annuelle de présentéisme au travail en France. À partir des données de l’enquête française Conditions de travail 2013, nous mesurons l’exposition aux risques psychosociaux (RPS) à l’aide de six indicateurs : 1) intensité au travail ; 2) exigences émotionnelles ; 3) manque d’autonomie ; 4) rapports sociaux dégradés ; 5) conflits de valeur ; et 6) insécurité socioéconomique. Les résultats d’un modèle binomial négatif à inflation de zéros montrent que le présentéisme est affecté par l’environnement psychosocial au travail. Toutes les dimensions de l’exposition aux RPS semblent être des déterminants de la durée annuelle de présentéisme, avec un effet plus important de l’intensité au travail, du manque d’autonomie et des mauvaises relations sociales au travail.
Classification JEL : C01, I1, J81.
Psychosocial Determinants of Annual Duration of Presenteeism
An Empirical Analysis of French Case

This paper investigates the psychosocial determinants of annual duration of presenteeism at work in France. We use data of the French “Working Conditions” survey (2013) to measure exposure to psychosocial risks (PSRs) at work with six indexes : 1) Job demands index ; 2) Emotional requirements index ; 3) Decision latitude index ; 4) Social relations index ; 5) Value conflicts index ; and 6) Socioeconomic insecurity index. Results from a zero-inflated negative binomial model show that presenteeism is affected by psychosocial environment at work. All dimensions of PSRs exposure appear to be determinants of annual duration of presenteeism. The PSRs dimensions that have the greatest effect on conditional expectation of presenteeism at work are exposures to jobs demands, lack of decision latitude, and poor social relations at work.

Inégalité et mobilité sociale : le rôle du financement de l’éducation
Ahmed Tritah

On étudie dans un cadre unifié la détermination conjointe des inégalités et de la mobilité sociale sous un régime de financement privé et public de l’éducation. Les individus choisissent leur profession et le niveau d’études correspondant. Ils forment leurs croyances sur leur réussite scolaire en se basant sur la trajectoire de mobilité de leurs parents. La distribution endogène des croyances détermine le degré de mobilité sociale, la répartition du capital humain entre les professions et finalement les incitations à se former. Je montre que le degré de mobilité sociale dépend de la prime à l’éducation espérée par les enfants dont les parents ont un faible niveau de formation. Dans ce cadre, une éducation publique offre aux enfants issus de milieux défavorisés de meilleures chances d’ascension sociale si les facteurs hérités sont les principaux déterminants de l’apprentissage. Au contraire, si l’effort est le principal élément, un système privé génère davantage de mobilité sociale, malgré des inégalités de revenu plus élevées.
Classification JEL : O40, J62, J31.
Inequality and Social Mobility: Understanding the Role of Education Financing
This article examines in a unified framework the joint determination of inequalities and social mobility under a system of private and public financing of education. Individuals choose their profession and the corresponding level of education. They form their beliefs about their likelihood of success based on their parents’ mobility trajectory. The endogenous distribution of beliefs determines the degree of social mobility, the distribution of human capital between occupations, and ultimately the incentives to train. I show that the degree of social mobility depends on the educational skill premium expected by children whose parents have a low level of education. In this context, public education offers children from disadvantaged backgrounds a better chance to climb the social ladder if inherited factors are the main determinants of learning. On the contrary, if effort is the main element, a private system generates more social mobility despite higher income inequalities.

Mobile Money and Inter-Household Financial Flows: Evidence from Madagascar
Sabrine Bair et Ahmed Tritah

Mobile money is expanding rapidly across the African continent with the potential to raise financial inclusiveness. In this paper we investigate the impact of the introduction of mobile money in 2010 on the amount and frequency of funds sent and received among Malagasy households. We use a selection model combined with an instrumental variable approach to deal with the selective participation into the transfer market and the endogeneity of mobile money adoption. We show that access to mobile money has triggered more financial transactions between households at both the extensive (number of potential users) and intensive margin (level of funds). Our results suggest that transactions costs are important and act as barriers to entry for the poor. The advent of new communication technologies has the potential to alleviate these barriers and bring into secure financial transactions a large segment of a previously excluded population.
JEL Codes: D14, G21, O16.
Mobile Money et transferts financiers entre les ménages : l’expérience de Madagascar
On observe, en particulier en Afrique, un développement rapide des transferts financiers entre les ménages par l’intermédiaire du téléphone portable, le « mobile money ». Cette innovation technologique pourrait contribuer à améliorer l’inclusion financière des populations. Dans cet article, nous étudions l’impact de l’introduction du mobile money en 2010 à Madagascar sur les volumes et les fréquences des transferts d’argent entre les ménages. Pour traiter de la sélection des ménages dans leur décision d’envoyer ou de recevoir des fonds et de l’endogénéité de l’adoption du mobile money, nous estimons un modèle de sélection combiné à une approche par variable instrumentale. Nous montrons que l’accès au mobile money a permis, d’une part, d’accroître le niveau et la fréquence des transferts entre les ménages et, d’autre part, d’envoyer et de recevoir des fonds entre un plus grand nombre de participants. Nos résultats suggèrent que les coûts de transaction associés aux formes traditionnelles de transferts constituent un obstacle à l’accès des plus pauvres aux services financiers. L’introduction des nouvelles technologies de communication pourrait permettre d’atténuer ces barrières et de développer des services particulièrement attractifs et adaptés aux moyens et aux besoins des populations auparavant exclues.

Investissement dans la cybersécurité et discrimination par les prix basée sur le comportement des consommateurs : cas d’un duopole asymétrique
Mohamed Amine Abayed et Khaïreddine Jebsi

Dans le cadre d’un duopole différencié horizontalement et en présence de coûts de changement, nous étudions les incitations d’investissement des firmes multinationales dans la cybersécurité des informations privées de leurs clients à travers la discrimination par les prix basée sur le comportement des consommateurs. Nous montrons que la décision d’investissement dans ce projet ne dépend pas uniquement du niveau de son coût mais aussi du degré de dominance des firmes sur les différents marchés. De plus, nous prouvons qu’à partir d’un certain seuil de dominance, la firme la plus forte en termes de parts historiques de marché pratique de la vente à perte pour capter les clients de sa rivale, sans pour autant réussir à la chasser du marché.
Classification JEL : F12, F23, F61, L1, L11.
Investment in the Cybersecurity and Behavior-Based Price Discrimination: The Case of an Asymmetric Duopoly
We examine the incentives of horizontally differentiated multinational firms to invest in cybersecurity of their customers’ personal data. Each firm can use price discrimination based on consumers’ purchase history in the presence of switching costs. We show that the firms’ investment choice does not only depend on the level of the cybersecurity cost but also on their markets dominance degrees. Furthermore, we prove the existence of a threshold’s market-share-dominance under which the dominant firm practices the below-cost sale strategy in order to attract its rival’s customers. Finally, we show that the dominant firm is still unable to chase its rival from the market.