Ethique : la face cachée des bonnes actions

Par Sophie Clot, Gilles Grolleau et Lisette Ibanez
Si la promotion de conduites éthiques – chartes, labels ou encore classement des meilleures pratiques – semble une méthode intéressante pour agir sur les comportements des individus, des recherches récentes montrent toutefois que ces derniers ont tendance à s’autoriser des comportements nettement moins vertueux une fois ces « bonnes actions » accomplies.

 

Lire l’article court sur Le Cercle les Échos.
Lire l’article scientifique sur Cairn.

Laisser un commentaire